Les dangers du muguet

Le muguet est une plante de la famille des Liliacées, qui fleurit au printemps, pendant quelques semaines seulement, dans les jardins ou en forêt.
Comme d’autres plantes de cette famille, elle peut être à l’origine de cas d’intoxications chez le chien et le chat, particulièrement autour du 1er mai.

 

 

L’intoxication fait souvent suite au mâchonnement des feuilles fraîches ou sèches, ou des fleurs. En effet, toutes les parties de la plante sont hautement toxiques, de même que l’eau des vases ou des soucoupes.

Les chiots et les jeunes chats sont le plus fréquemment touchés en raison de leur tendance au mâchonnement mais tous les chiens et chats peuvent être concernés.

Les signes cliniques de l’intoxication au muguet apparaissent rapidement (dans les 15 minutes et jusqu’à plusieurs heures après l’ingestion). Des vomissements, de l’hypersalivation, de la diarrhée (parfois hémorragique) ainsi que des douleurs abdominales sont observés en raison des substances irritantes (saponosides) contenues dans la plante. Des signes neurologiques peuvent ensuite apparaître : agitation, tremblements, démarche anormale voire convulsions. En dernier lieu, on note des troubles cardiaques graves liés à la présence d’hétérosides cardiotoxiques dans le muguet (baisse du rythme cardiaque notamment). De part un effet diurétique, le muguet peut également induire une atteinte rénale.

Que faire à la maison si mon animal a ingéré du muguet ?

En premier lieu, vous pouvez retirer la plante de la gueule de votre animal afin de limiter son ingestion. Il convient ensuite de contacter votre vétérinaire sans tarder afin de connaître la conduite à tenir.

Et une fois à la clinique ?

Si l’ingestion de la plante date de moins de 3h, le vétérinaire administrera un médicament déclenchant des vomissements pour limiter les effets de la plante. Ensuite, du charbon activé sera donné par voie orale afin d’éviter l’absorption des substances toxiques.
En cas de prise en charge plus tardive et/ou d’apparition de premiers signes cliniques, une hospitalisation peut être nécessaire afin de perfuser votre animal, de lui administrer un traitement symptomatique adéquat (anti-vomitif, anti-diarrhéique…) mais aussi de pouvoir surveiller l’apparition de potentiels signes neurologiques ou cardiaques.
L’intoxication par le muguet est une urgence réelle et peut être mortelle. Le pronostic est d’autant meilleur que la prise en charge est précoce.

Afin de profiter des jolies clochettes du muguet sans prendre de risque, prenez soin de le mettre hors de portée de vos compagnons à quatre pattes.

Auteur : Dr. Manent-Manent Marion et illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®