Archives de l’auteur

Service d’imagerie

L’appareil de radiographie numérique

 

 

La radiographie est l’un des outils utiles en imagerie médicale.

Chez les animaux, comme chez les humains, les radiographies permettent de visualiser certaines parties du corps comme le cœur, les poumons, les intestins ou encore les os.

La plupart des radiographies peuvent être réalisées rapidement mais d’autres nécessitent des tranquillisations de courtes durées car votre animal ne doit pas bouger. C’est pourquoi, la plupart du temps, nous hospitalisons votre animal quelques heures. 

 

 

 

On distingue les utilisations suivantes de l’appareil radiologique


puce-4 Radiographie des membres : pour la recherche de fractures mais également l’évaluation de différents problèmes articulaires comme l’arthrose ou la dysplasie.

puce-4 Radiographie abdominale : pour la recherche de corps étranger dans le tube digestif ou pour visualiser différents organes de l’abdomen. Il est possible de faire avaler des produits de contraste, comme la baryte, à votre animal pour mieux visualiser l’ensemble du tube digestif de votre animal.

puce-4 Radiographie thoracique : pour repérer d’éventuelles anomalies de la forme du cœur et pour visualiser les poumons.

Les radiographies thoraciques permettent également la recherche de métastases pulmonaires lorsqu’un processus cancéreux est déjà présent chez votre animal.

puce-4 Radiographie de la colonne vertébrale : en cas de difficultés locomotrices, il est possible de repérer des lésions des vertèbres.

L’injection de produit de contraste dans la colonne vertébrale (myélographie) permet de visualiser d’éventuelles compressions de la moelle épinière qui peuvent être responsables de paralysies chez votre animal.

Notre salle de radiologie est équipée d’un appareil de radiologie numérique et des protections indispensables à la réalisation des clichés radiographiques. Cet appareil de radiologie subit des contrôles réguliers. Une personne radiocompétente diplômée est également présente au sein de la structure. Toutes ces mesures permettent l’utilisation de cet appareil suivant la règlementation en vigueur.

 

L’échographe

 

Nous disposons à la clinique d’un échographe nous permettant de réaliser la plupart des examens échographiques nécessaires à l’élaboration d’un diagnostic le plus précis possible. De plus, nos vétérinaires suivent des formations régulières dans ce domaine, afin d’être les plus performants possibles. Pour certains examens très spécifiques, nous faisons appel à des confrères spécialisés en échographie qui se déplace dans notre clinique.

L’échographie a l’avantage d’être totalement indolore. Grâce à des ultrasons, il est possible de visualiser les organes internes de votre animal. En posant la sonde échographique en différents endroits du corps, on peut visualiser sur l’écran des images riches d’indications.

 

L’échographie est donc un examen utile dans les situations suivantes

puce-4 Examen de l’appareil génital

Diagnostic de gestation chez la femelle dès 21 jours chez la chienne, exploration de la prostate chez le mâle et recherche d’une tumeur testiculaire. L’échographie est également utile pour détecter certaines atteintes génitales comme les kystes ovariens ou la métrite (infection de l’utérus).

puce-4 Échographie cardiaque

La sonde permet de visualiser les différentes parties du cœur et ainsi de repérer d’éventuelles anomalies ou modifications qui peuvent empêcher cet organe fondamental de fonctionner correctement. En cas d’insuffisance cardiaque, l’échocardiographie permet aussi un suivi performant de la fonction cardiaque au cours du traitement; Il est alors plus facile de réajuster précisément le traitement mis en place.

puce-4 Échographie abdominale

Là encore, la sonde peut rechercher de manière indolore la présence de cristaux dans la vessie, l’aspect des reins, de la rate ou d’autres organes ainsi que la présence de corps étranger dans le tube digestif.

Afin de faciliter sa réalisation, il est préférable que l’animal soit à jeun. D’autre part, cet examen pour être le plus complet possible nécessite du temps et quelques fois de le répéter à quelques heures d’intervalle; c’est pourquoi nous hospitalisons, en général, l’animal quelques heures pour le réaliser.

puce-4 Biopsies ou ponctions échoguidées

L’échographe nous permet de prélever des organes , des masses ou des liquides avec précision. Ainsi des ponctions dans des zones délicates peuvent être réalisées avec une plus grande sécurité (par exemple la ponction d’épanchement péricardique).

Nous prélevons en routine les urines sous échographie (cystocentèse échoguidée), ainsi nous obtenons des prélèvements urinaires stériles (non souillés par le sondage des voies naturelles). Les analyses d’urine sont alors plus fiables.

Service de cancérologie

Le cancer est une maladie génétique. Il s’agit d’une anomalie des gènes qui contrôlent la croissance des cellules entrainant leur prolifération excessive. Le cancer touche 25% de la population canine et entraîne le décès de 50 % des chiens et des chats âgés de plus de 10 ans. En traitant cette maladie, nous souhaitons assurer le confort des patients et prolonger leur vie dans les meilleures conditions possibles.

Le diagnostic 

Lors d’une suspicion de cancer chez un de nos patients, notre premier objectif consiste à établir un diagnostic précis et à réaliser un bilan d’extension (savoir jusqu’où la maladie s’est propagée).

Nous disposons de plusieurs moyens techniques pour y parvenir :

Toutes ces techniques permettent d’établir un diagnostic précis des lésions. Grâce à notre expérience et les données bibliographiques, nous pouvons alors élaborer un protocole de soins adapté au patient et à sa maladie et établir, si possible, un pronostic.

La thérapie

Différentes méthodes sont envisageables pour traiter le cancer :

  • la chimiothérapie
  • la chirurgie oncologique
  • la radiothérapie (disponible en référé).

Le choix du traitement est fonction du type de cancer, de son extension, de l’état clinique du patient et de la volonté du propriétaire.

Notre clinique suit la nouvelle réglementation en matière de chimiothérapie :

  • la désignation d’une personne responsable de cette pratique,
  • l’utilisation d’un matériel spécifique à l’emploi de molécules de chimiothérapie, limitant au maximum les risques liés à leur manipulation
  • la réalisation d’un examen clinique et d’examens complémentaires afin d’évaluer l’état clinique du patient à chacune de ses hospitalisations pour une séance de chimiothérapie.
  • l’hospitalisation du patient pendant 24 heures lors d’une séance de chimiothérapie, avec élimination par un circuit réglementé des excrétas du patient ( urine, vomissements, selles…)
  • l’information des propriétaires sur le protocole choisi, les effets secondaires possibles, les mesures d’hygiène conseillées pour vivre avec un animal sous chimiothérapie.

Les agents de chimiothérapie existent sous plusieurs formes : en comprimés, en injection intraveineuse ou sous-cutanée…

Les effets secondaires sont variables en fonction des thérapies utilisées et de l’animal. En général, ils sont de courte durée. Moins de 5 % des patients sont hospitalisés lors du traitement pour le traitement d’effets secondaires de la chimiothérapie.

Pour exemple, un des cancers le plus fréquent dans l’espèce canine est le lymphosarcome ganglionnaire. Suite à son diagnostic, l’espérance de vie d’un animal atteint de cette maladie sans traitement est de 2 mois.p Placé sous corticothérapie, celle-ci passe de 4 à 6 mois et sous chimiothérapie elle peut atteindre 2 ans.

La chirurgie oncologique nécessite de suivre des règles strictes afin d’assurer le meilleur pronostic à nos patients. Quelque fois, la chirurgie seule est curative.

Dans quelques cas, la radiothérapie fait partie du protocole de soins seule ou associée à la chirurgie et à la chimiothérapie. Pour sa réalisation, nous travaillons en collaboration avec le service de cancérologie de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort.

 

     Quelque soit le protocole, notre objectif est d’assurer le plus longtemps possible une bonne qualité de vie à nos patients.

Les puces et les tiques

Prévenez les envahisseurs


Les puces et les tiques sont présentes dans le milieu extérieur toute l’année.puces_tiques

 

 

 

Un traitement antiparasitaire externe est fortement conseillé et à renouveler tous les mois. Ne laver pas votre animal 3 jours avant et 3 jours après pour une bonne diffusion du produit.

 

N’oubliez pas de traiter la maison, 95% des puces se trouvent dans l’environnement.

 

Pensez à traiter tous les animaux en même temps

 

Les tiques peuvent véhiculer de nombreuses maladies.