Archives de l’auteur

Service de cancérologie

Le cancer est une maladie génétique. Il s’agit d’une anomalie des gènes qui contrôlent la croissance des cellules entrainant leur prolifération excessive. Le cancer touche 25% de la population canine et entraîne le décès de 50 % des chiens et des chats âgés de plus de 10 ans. En traitant cette maladie, nous souhaitons assurer le confort des patients et prolonger leur vie dans les meilleures conditions possibles.

Le diagnostic 

Lors d’une suspicion de cancer chez un de nos patients, notre premier objectif consiste à établir un diagnostic précis et à réaliser un bilan d’extension (savoir jusqu’où la maladie s’est propagée).

Nous disposons de plusieurs moyens techniques pour y parvenir :

Toutes ces techniques permettent d’établir un diagnostic précis des lésions. Grâce à notre expérience et les données bibliographiques, nous pouvons alors élaborer un protocole de soins adapté au patient et à sa maladie et établir, si possible, un pronostic.

La thérapie

Différentes méthodes sont envisageables pour traiter le cancer :

  • la chimiothérapie
  • la chirurgie oncologique
  • la radiothérapie (disponible en référé).

Le choix du traitement est fonction du type de cancer, de son extension, de l’état clinique du patient et de la volonté du propriétaire.

Notre clinique suit la nouvelle réglementation en matière de chimiothérapie :

  • la désignation d’une personne responsable de cette pratique,
  • l’utilisation d’un matériel spécifique à l’emploi de molécules de chimiothérapie, limitant au maximum les risques liés à leur manipulation
  • la réalisation d’un examen clinique et d’examens complémentaires afin d’évaluer l’état clinique du patient à chacune de ses hospitalisations pour une séance de chimiothérapie.
  • l’hospitalisation du patient pendant 24 heures lors d’une séance de chimiothérapie, avec élimination par un circuit réglementé des excrétas du patient ( urine, vomissements, selles…)
  • l’information des propriétaires sur le protocole choisi, les effets secondaires possibles, les mesures d’hygiène conseillées pour vivre avec un animal sous chimiothérapie.

Les agents de chimiothérapie existent sous plusieurs formes : en comprimés, en injection intraveineuse ou sous-cutanée…

Les effets secondaires sont variables en fonction des thérapies utilisées et de l’animal. En général, ils sont de courte durée. Moins de 5 % des patients sont hospitalisés lors du traitement pour le traitement d’effets secondaires de la chimiothérapie.

Pour exemple, un des cancers le plus fréquent dans l’espèce canine est le lymphosarcome ganglionnaire. Suite à son diagnostic, l’espérance de vie d’un animal atteint de cette maladie sans traitement est de 2 mois.p Placé sous corticothérapie, celle-ci passe de 4 à 6 mois et sous chimiothérapie elle peut atteindre 2 ans.

La chirurgie oncologique nécessite de suivre des règles strictes afin d’assurer le meilleur pronostic à nos patients. Quelque fois, la chirurgie seule est curative.

Dans quelques cas, la radiothérapie fait partie du protocole de soins seule ou associée à la chirurgie et à la chimiothérapie. Pour sa réalisation, nous travaillons en collaboration avec le service de cancérologie de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort.

 

     Quelque soit le protocole, notre objectif est d’assurer le plus longtemps possible une bonne qualité de vie à nos patients.

Les puces et les tiques

Prévenez les envahisseurs


Les puces et les tiques sont présentes dans le milieu extérieur toute l’année.puces_tiques

 

 

 

Un traitement antiparasitaire externe est fortement conseillé et à renouveler tous les mois. Ne laver pas votre animal 3 jours avant et 3 jours après pour une bonne diffusion du produit.

 

N’oubliez pas de traiter la maison, 95% des puces se trouvent dans l’environnement.

 

Pensez à traiter tous les animaux en même temps

 

Les tiques peuvent véhiculer de nombreuses maladies.